jeudi 14 juin 2007

PAGE BLANCHE 64.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

4 commentaires:

cecily a dit…

Alors lui ,j'en suis sûre, c'est pas du tout le sous commandant Marcos !!!

m a dit…

bravo. c'est vraiment un chouette boulot ces portraits. ça me pousserait presque à mieux regarder mes congénères. En fait, ça fait bien longtemps que j'avais pas vu autant de visages différents. bon principe pas cher, et beaux visages. encore un bravo, c'est pas de trop.

Tanquerelle a dit…

Cecily: Non, lui c'est le sous-commandant Narcos!

Merci m. J'aime bien ton dernier disque. ;)

Anonyme a dit…

On dirait un mélange de Grataloup et Delon... Il doît peloter à tout va dans les afters à New York, celui-là !
:)

Fredo