mardi 4 septembre 2007

MAX ET LES FERRAILLEURS.

Outre les films des années 80, je revois aussi quelques classiques des années 70. Et notamment, le fameux "Max et les ferrailleurs" de Sautet (1971). Ce film, c'est d'abord un souvenir d'enfance. J'en avais retenu plusieurs choses: le visage très dur de Piccoli, l'imper en cuir noir de Romy et son allure terriblement sexy, la casse des ferrailleurs et Bobby Lapointe, dont la mort à la fin, m'avait rendu bien triste. J'aimais bien la "maman des poissons" à l'époque ( même encore maintenant).
A revoir de toute urgence.





3 commentaires:

Anonyme a dit…

Romy Schneider, sexy ???
Heu, faut qu'on parle, ça peut plus continuer comme ça, tu dois faire quelque-chose, je sais pas moi, revoir l'intégrale des films de Mamie van Doren...

Bref, on se fait du souci, ressaisis-toi !!!
+
Fredo "suspicious mind" Presselait

Maria Schneider a dit…

Quelqu'un peut me passer le beurre ?

Tanquerelle a dit…

Ah ben non, Maria. J'ai du mauvais cholestérol alors j'ai que de l'huile d'olive. Mais c'est bien aussi l'huile d'olive, non?