mardi 25 mars 2008

QUELQUES OUVRAGES FORT BIEN FICHUS!


Poco Woki, prince des chasseurs.
C'est le petit jésus en culotte de velour, ce bouquin. J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une série de petits gags autour d'un indien. C'est bien plus que ça: Saint Tofépi tricote un humour absurde, léger (j'aime bien écrire des trucs comme dans Télérama). Ces personnages et les situations se mêlent comme les mailles d'un gros pull en laine plein de couleurs bigarrées (j'aime bien les métaphores osées). C'est Tati chez les indiens (j'aime bien les comparaisons osées). Il y a plein de rebondissements complètement crétins mais tout fonctionne bien.
Saint Tofépi, tu méritais mille fois d'être béatifié!
Wizz et Buzz.
Je suis un peu en retard sur celui là. Que dire. C'est toujours aussi bon. Même quand ces deux âmes damnées de Winchluss et Cizo s'adresse à un public plus jeune, ils n'oublient pas de rester subtilement lourd et affreux.
Les héros oubliés du rock'n'roll.
Ce qui me désole le plus dans ce bouquin, c'est que j'ai déjà oublié la moitié des noms de ces fameux "héros oubliés" et que je n'ai pas assez de temps et d'argent pour m'acheter tous les disques auxquels le cardinal Nick Tosches fait référence. Cette petite bible des "beautiful losers" est bourrée d'anecdotes. On se prend à rêver d'illustrations de Crumb qui égayeraient toutes ces histoires d'avant Presley, d'avant le rock aseptisé des années cinquante (oui, je sais il y a quand même des bonnes choses à cette époque aussi).
Au nom du rock, du 'n' et du roll, amen.

2 commentaires:

Panda Man a dit…

C'est putainement bien commenté! Je n'sait pas si c'était l'but mais tu as réussit à m'décider de tous les acheter...restes plus qu'à savoir si je reste maître de mes décisions...

OTexier a dit…

Révérend 666, c'est Olivier ! vous savez, l'éditeur des trois livres que vous avez reçu récemment...

Le chèque, je vous le fais à quel ordre ? "Révérend" ou "666" ??