lundi 4 février 2008

PAGE BLANCHE 105.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

6 commentaires:

Panda Man a dit…

Oh! Cette bouille qui respire le bonheur et le gros titre "Emile Chevalier me les touches" (A un mot près bien évidemment...)! Ca ca va faire le tour des blogs Mr.Tanquerelle! Vous n'craignez plus la chronique à ce que je vois!
En tout cas le 105 ca s'fêtes, félicitations!

Dezertik Marsian a dit…

C'est le fils, issu d'un premier mariage, de la vieille dame du d'ssous. L'a jamais connu son père l'pauv gars. Ni sa mère, vu qu'elle l'a flanqué aux enfants d'troupe dés que le géniteur fut tué, pour aller fricoter avec un colonel de cavalerie. Saumur, les chars, la vie bourgeoise… et une rente de veuve d'officier.

Lovely Adolpha a dit…

Oouh avec un nom pareil on sait où était son père en 39 ...

sandrine a dit…

Je cherchais un nom pour mon dernier doudou et grâce à cette page blanche mon ours porte le doux prénom d'émile....émile " à poils" tout un poème!

L_T_ a dit…

Quel concept hilarant. À l'époque où on pouvait encore faire des coups de téléphone, je me demandais à chaque fois ce que pouvait bien avoir l'air la tronche des mecs qu'on appelait... Hé bien voilà: Il en ont pas, c'est à nous de les inventer. Bravo!

golem1997 a dit…

C'est une très belle idée, chapeau, joli(s) portrait(s).
Connaissez-vous "Liste rose", de Valérie Mréjen ? Un régal.
Merci pour vos beaux travaux.
T.