samedi 31 mars 2007

PAGE BLANCHE 13.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

vendredi 30 mars 2007

PAGE BLANCHE 12

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

C.A.M. ( catcheurs à moustache) bis.

Ô quelle ne fut pas ma joie quand le révérend 666 m'envoya ces beaux dessins exécutés de sa main blanche et innocente. Mais pourquoi ces images pieuses me demanderez-vous? Mais que diable, pour le calendrier des catcheurs à moustache, bien sûr!
Lors de la méga finale organisée à Nantes, le 11 mai, dans l'enceinte de ce lieu de débauche qu'est l'usine LU, et pendant le festival "Le livre et l'art", vous pourrez délester votre bourse de quelques sous pour vous offrir ce calendrier 2008 du C.A.M. Vous y retrouverez les oeuvres des autres catcheurs bien entendu, comme Pépito, Louis Vengeur, Michou la Savate, Scott Double Fesse, j'en passe et des meilleurs.
Je reparlerai sûrement de cette soirée qui rentrera à coup sûr dans l'histoire du catch et de la moustache.
Bien à vous.
Saint Tanquerelle.


jeudi 29 mars 2007

PAGE BLANCHE 11.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

¡ LUCHA LIBRE!

Pour ceux que ça intéresse, voici à quoi ressemblera la couverture intégrale du prochain "Lucha".
Ceux qui auront reconnu, sur la 4ème de couve, la référence à une pochette de disque de mon groupe préféré, auront gagné mon estime éternelle.

mercredi 28 mars 2007

PAGE BLANCHE 10.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.


mardi 27 mars 2007

PAGE BLANCHE 9.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

PAGE BLANCHE 8.

Le principe immuable des « Pages Blanches » : Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.

lundi 26 mars 2007

LA COMMUNAUTÉ.

J'avais parlé un peu plus bas ( voir "Bring the war home!" ) de ce projet avec mon beau-père autour de la communauté que lui et des proches avaient créée dans les années 70.
Voici quelques pages ( 1, 5, 6, 7 ) d'une histoire qui en fera plusieurs centaines si tout se passe bien.
Je me base sur des entretiens entre lui et moi. La partie "présent" est au trait avec parfois un peu de lavis , tandis que celle des souvenirs est uniquement à l'aquarelle. Enfin ça évoluera sûrement tout ça.
Quoiqu'il en soit, c'est un drôle exercice de style. Les amoureux d'action, de belles bagnoles, de gros flingues et de bimbos à gros seins seront peut-être un peu désarçonnés au début, mais je vous jure que ça vaut le coup. Si, si. Et puis c'est mon mariage qui est en jeu. Je suis obligé de faire cet album sinon mon beau-père me retire sa fille et l'héritage aussi.






dimanche 25 mars 2007

PAGE BLANCHE 7.

Le principe immuable des « Pages Blanches » :
Un nom au hasard dans l’annuaire de Loire-Atlantique = un portrait imaginaire.


vendredi 23 mars 2007

PAGE BLANCHE 5.

Honneur aux dames.


PAGE BLANCHE 4.

ARGH! Hier pas eu le temps pour une nouvelle page blanche. Aujourd'hui, donc, il y en aura deux. Éh oui, je suis comme ça. Je ne laisse rien passer. Et encore, je ne vous parle pas de mon auto-flagellation de ce matin. En tout cas, pour le moment je ne tombe que sur des mecs.

jeudi 22 mars 2007

LES POSTICHES.

Quoi, encore un truc de catcheurs à moustaches?
Eh bien non! Les Postiches n'ont rien à voir avec ses ringards de catcheurs nantais . Il s'agit bel et bien d'un vrai gang qui sévit dans les années 80, en faisant hold-up sur hold-up et ce en plein jour, au nez et à la barbe de la police française. Ces types se déguisaient en portant des fausses moustaches, des perruques, des masques...etc. Ils ont défrayé la chronique pendant 5 ans ( de 81 à 85 ) jusqu'à un dernier coup qui se termina très mal.
Après en avoir parlé avec David B on se mit d'accord pour adapter cette histoire. Lui au scénario et moi au dessin. Cet album devrait faire entre 100 et 120 pages et être en bichromie ( rouge orangée ). Il sortira chez Futuropolis dans la collection Milieu dirigée par le même David B.
J'en suis seulement à 15 pages pour le moment, donc pour ce qui est de la sortie ça ne sera pas avant 2008 de toute façon.


mercredi 21 mars 2007

PAGE BLANCHE 3.

GROTESK

Grotesk, c'est le site d'Olivier Texier. Olivier Texier, c'est un copain qui vit sur Nantes et qui fréquente des gros durs de catcheurs nantais comme "Girafe", "monsieur Moulebite" et "Michou la Savate" ( on peut voir leur tronche de tueurs sur la page d'actualité du site ). Autant vous dire que je n'ai pas l'intention de dauber sur ce mec vu les potes qu'il se coltine: Des vrais psycopathes!
A part ça, entre deux bastons de rue, il lui arrive de dessiner pour détendre ses petites articulations meurtries. Et c'est là qu'il est le meilleur le salaud. Une vraie terreur qui vous remue les strips. Un humour crétin qui ravage tout sur son passage.
Quel type formidable! On a eu des p'tites embrouilles hier pour de l'argent mais je crois que ça va aller maintenant... hein monsieur Texier?.. c'est pas moi qui ai pris dans la caisse, je vous le jure.

mardi 20 mars 2007

Bring the war home!

"The weather underground" est un documentaire de Sam Green et Bill Siegel qui date de 2004, et le moins que je puisse dire, c'est que je me suis pris une bonne claque en le regardant. Ce film raconte l'histoire d'un petit groupe d'étudiants blancs qui, dans les années 60, vont passés de la lutte pacifiste à la lutte armée contre leur propre pays: les Etats Unis.
Loin d'être un éloge du terrorisme, ce documentaire pose la question de l'engagement et de ses dérives. Le film est composé d'images d'archives et d'interviews des anciens activistes. Certains regrettent d'autres restent très engagés mais chacun se pose la question de la légitimité de leur action. Surtout, il faut voir en bonus l'interview de David Gilbert condamné à la perpétuité pour le meurtre d'un policier lors d'un hold-up.
Ce film m'a aussi intéressé parce qu'actuellement je suis sur un gros projet qui parle de cette même époque, mais en France. Il s'agit, à partir d'entretiens avec mon beau-père, de raconter l'histoire de la communauté que lui et des ami(es) ont créée après 68. Bon, eux ne sont jamais allés jusqu'à poser des bombes. Ils se sont contentés de cultiver des légumes et de faire de l'artisanat...mais bon, je reviendrai sûrement sur ce projet en postant quelques pages peut-être. Il y a un site consacré à ce documentaire, jetez-y un oeil.

PAGE BLANCHE N°2

Juste une petite précision sur les "pages blanches": les dessins sont exécutés à la palette graphique... vous vous en foutez mais pas moi.

L'ANGOISSE DES PAGES BLANCHES

Tandis que je donnais mon petit doigt à têter à ma petite dernière ( Salomé ) je réflechissais à mon blog. Je me disais que c'était dommage d'être dessinateur et d'avoir un blog, sans en profiter pour poster quotidiennement un petit quelque chose. Comme je suis bien trop feignasse et pris par ailleurs pour faire une page par jour, j'ai pensé que ça pouvait être amusant de piocher un nom par jour dans les pages blanches de l'annuaire de la Loire Atlantique ( puisque c'est mon département ) et de faire le portrait imaginaire de cette personne. Voilà donc le premier qui se nomme Guillaume Laroche et qui habite Corcoué sur Logne. J'espère qu'il ne verra jamais ça...

lundi 19 mars 2007

STUPEFLIP, T'AS PAS COMPRIS?

J'avais juste envie de revenir sur Le Groupe français qui m'a le plus excité ces dernières années: Stupeflip. Ce serait dommage de réduire ce groupe à une grosse farce ou à un "coup de maison de disques". Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, démmerdez-vous pour trouver les deux albums existants et écoutez les jusqu'au bout et ensuite recommencez.Vous pouvez aussi aller sur leur site très classieux en cliquant sur le lien plus haut. Là vous pourrez y voir des photos, des dessins terribles de King ju, des vidéos et aussi écouter des morceaux! C'est pas beau ça? Et si vous n'êtes pas rassasiés vous pouvez aller sur youtube et voir des vidéos stupides.
Le crou ne mourra jamais!


dimanche 18 mars 2007

VOTEZ BRUNO CANDIDA!

Bruno Candida! Qui se cache sous ce nom mystérieux et ridicule? Moi je sais puique c'est un copain, mais je n'en dirai pas plus. Si vous voulez voir la campagne présidentielle sous un autre angle, allez voir le gars Bruno. En tout cas moi je sais pour qui je vais voter maintenant.







Parlons un peu musique, enfin de livres sur la musique. Les deux premiers, "PLease Kill Me" de Legs Mc Neil et Gillian Mc Cain et "Punk" de Colegrave et Sullivan, parlent, vous l'aurez compris, du mouvement Punk. Ces deux bouquins ont en commun de donner la parole à une tripotée d'acteurs et d'actrices de cette époque. Ils commencent tous deux par le velvet et la Factory de Wharol pour passer par Detroit avec le MC5 et les stooges puis le CBGB à New York avec les Ramones, Television, Patty Smith, etc...
" Please kill me" traite beaucoup plus de la période américaine pour n'effleurer qu'à peine le mouvement anglais. Il ne contient que très peu de photos mais se trouve être une vraie mine d'or pour ce qui est des anecdotes ( des plus crétines au plus fascinantes ). Les auteurs de "Punk" traitent, quant à eux, plus largement le mouvement et consacrent une large part à la "perfide Albion". Ils vont aussi plus loin puisqu'ils n'hésitent pas à consacrer quelques pages aux enfants plus ou moins légitimes du punk tels que le "Two tone", "la new wave", "l'électro pop" et "le Rap". Enfin, le livre contient une iconographie riche et une mise en page très classieuse. Les passages consacrés à la mode ( phénomène plus anglais ) sont moins ma tasse de thé.
En tout cas ces deux ouvrages sont complémentaires et le côté "livre chorale" permet d'avoir une idée plus précise de cette époque. Ce qui me frappe le plus c'est l'innocence et la fraicheur de ce mouvement. C'est aussi ce qui fera sa faiblesse malheureusement, quand il se fera récupérer petit à petit par ceux-là même qui le dénigraient à ces débuts. Sans parler de la drogue.
Le dernier livre n'a pas grand chose à voir avec les deux premiers bien que...
Dans "Americana", Gérard Herzhaft se penche sur les origines de la musique nord américaine. J'avais un peu peur d'un texte trop didactique, scolaire. Finalement, non! J'ai dévoré ce livre bourré lui aussi d'anecdoctes. On en apprend autant sur l'histoire des Etats-Unis avec sa multitude d'ethnies: amérindiens, colons français, anglais, allemends, juifs etc... que sur les divers instruments joués à l'époque; ou bien encore sur la traite des noirs, l'influence énorme des guitaristes hawaïens ( notamment sur la country! ). Bref, un bouquin indispensable quand on veut comprendre ce qui fait la richesse et la diversité de la musique américaine.

vendredi 16 mars 2007

C.A.M.






Les matchs de catch et les luchadores d'opérettes sont pléthore en ce moment, mais rien n'égalera jamais le C.A.M.: Le Catch A Moustache!
Cette discipline de haut niveau " croisement entre le catch le plus vil et le dessin le plus gracieux" est le nec plus ultra des sports de lutte graphique. Voici quelques photos pour vous faire saliver. Elles ont été prises dans des conditions extrèmes lors de la finale internationale le 08 mars 2007, ce qui explique leur piètre qualité. Vous pouvez y voir entre autre:
Scott double fesse et sa bière sur-vitaminée, Karmanimal( avec le chapeau )avant son combat contre John Super Wayne, arbitré par le célèbre monsieur Moule-bite et pour finir mon poulain, celui sur qui je mise l'équivalent de mon salaire: le grand Révérend 666!
Sachez que les fans sont de plus en plus nombreux et que des investisseurs russes sont d'ores et déjà intéressés. Ce sport se pratique pour l'instant uniquement à Nantes mais il est ammené à s'exporter au quatre coins de la planète.
Pour en voir plus allez voir le film de Charlie Mars

Vive le catch à moustache!

Fuck!



Voici deux couvertures qui ont exactement 20 ans d'écart. Il ne s'agit en aucun cas de taxer Moulinex (auteur de la couverture Ferraille) de "plagiaire", au contraire, bien au contraire. C'est juste que je trouvais le rapprochement amusant, non? Et puis qui sait, il se peut que ce soit un hommage de Ferraile à Mad? Bon et puis c'est mon premier post, je vous promets de faire de mieux en mieux.

jeudi 15 mars 2007

Elections 1 et 2


N'étant pas critique de cinéma, je vais faire court: ces deux films traitant des triades sont d'une perfection que je n'avais pas vue depuis longtemps dans ce type de films. Allez-les voir s'ils passent encore dans votre ville ou trouvez-les en dvd. En attendant voici toujours un lien ou vous pourrez voir quelques images.