lundi 23 juin 2008

YUL BRYNNER, mon héros.

Je ne sais pas si Yul Brynner était un skinhead comme l'affirmaient ces crétins des "Toy Dolls" ou même si son nom doit se prononcer à l'anglaise, "Brailleneur", ou bien, comme le fait si bien Gainsbourg dans son reggae "Relax baby be cool", "Brinnère" ; mais une chose est sûre, c'est que cet acteur sans pelage a considérablement marqué mon imaginaire.
Souvent, les gens me ressortent ce film ou il incarne un « cyber-cow-boy » au caractère quelque peu irascible mais je n'ai vu celui-ci que tardivement et à un âge trop avancé pour que les mauvais effets spéciaux n’éveillent en moi une quelconque fascination.
Par contre, ce matin, en donnant le biberon à mon ultime héritière, j'ai repensé à CE FILM! Un de ces films qui m’habitent encore, la trentaine bien passée (ne cherchez pas, il n'y a aucune contrepèterie dans cette phrase). Une fois l'héritière gavée, je me suis précipité sur « Youmachinchose » et j'ai fini par trouver ce que je cherchais. Que d'émotion en retrouvant ses courts extraits ! Dans mon souvenir embrumé de jeune pré pubère, le film s'intitulait, en français, "New York ne répond plus", titre très con s'il en est. Le véritable titre est bien plus évocateur: "The Ultimate Warrior". Et qui c'est le ultimate warrior, hein? Qui c'est? Ben, c'est mon Youl Brinnère bien sûr! Bon, en revoyant les images, je n'ai pu m'empêcher d'avoir un peu pitié de lui. Parce que, quand même, ce pantalon et cette grosse ceinture qui lui remontent jusqu'au plexus, c'est... comment dire... enfin, on a bien compris que ça cachait quelque peu ses "michelines" (à prononcer à l'espagnol) au gars Brinnère. On le connaît par cœur cet effet spécial qui consiste à remonter le maillot de bain ou le pantalon le plus haut possible afin de dissimuler la ceinture d’excédant graisseux. Roger Moore l'a beaucoup utilisé dans les James Bond, d'ailleurs.
Mais revenons à nos moutons. En revoyant ces quelques scènes, j'ai pu enfin comprendre quelques-unes de mes "fascinations-répulsions" qui ont défini mes goûts pour un certain cinéma de genre. Car, ce film contient tous les ingrédients d'un film de Zombie à la Romero. Le début, avec cette ville à l'abandon, le lumpen cradingue et hurlant sortant comme des rats pour satisfaire sa soif de sang, le petit groupe de survivants tentant désespérément de conserver une once d'humanité. Tout est là. Tout ce qui m'a toujours fait dresser le poil (ce qui n'a jamais dû arriver à mon gars Youl Brinnère, évidemment.)
Je me souviens avoir très mal dormi, ce soir-là, chez mon cousin Pierrot. Mais si c'était le prix a payer pour parfaire ma culture déviante, je l'accepte avidement.
Sur ce, je vous laisse découvrir les vidéos ci-dessous, qui ne manqueront pas de vous affliger au plus haut point, à moins que, comme moi à l’époque de sa découverte, vous n'ayez pas plus de 13 ans. Et encore, je ne sais pas si la génération actuelle ne se foutrait pas ouvertement de ma gueule.





13 commentaires:

Anonyme a dit…

Je me rappel de ce film. J'étais gamin quand je l'ai vu et il m'avait fait flipper. Je n'étais pas encore sensible aux charmes de l'anarchie probablement.
Si je me souviens bien, ioul Brinaire ( en français ) doit faire sortir une gonzesse et à la fin il se met sur la tronche avec un super mauvais et il est obligé de se couper la main pour s'en sortir. Par contre, il est un peu con dans le film l'imberbe: il se coupe la main avec une hache, et comme si ça ne suffisait pas, il se brûle la plaie par la suite !?. Deux blessures pour le prix d'une, ce devait être les soldes.....
Je réalise maintenant pourquoi Yul ne causait pas beaucoup dans le film: c'est balaise de retenir sa respiration pour faire disparaître un ventre disgracieux et coser en même temps !. Et puis il n'était pas très bien proportionné: il avait du coffre ( pour parler poliment ) mais des bras comme des "i".

Moltes.

alain a dit…

c'est un film qui m'a également marqué et que j'ai vu plus jeune sur tf1, il me semble que c'etait dans l'emission "l'avenir du futur" mais je ne suis pas sûr, en tout cas à l'époque c'etait franchement rare ce genre de films, d'ailleurs je ne sais pas s'il a été rediffusé, je regarde de temps en temps sur le programme du cable chez cineFX ou sci-fy mais non rien, j'avais aussi vu mondwest ôù le yul m'avait aussi marqué,son rôle d'androide sans paroles et franchement menaçant marqua les esprits, j'ai revu récemment le film avec mon fils de 10 ans, alors bien sur ça a vieilli mais il fait toujours son petit effet, il devrait en faire un remake avec de meilleurs acteurs (c'est d'ailleurs une histoire et un film de michael crichton pour info)en tout cas merci de nous rappeler des souvenirs.

Tanquerelle a dit…

Oui, je me souviens bien de cette histoire de main tranchée et de brulure pour cautériser la plaie. Ça m'avait vachement impressionné ça aussi.
Pour ce qui est des "remakes", j'ai toujours un peu peur. J'imagine très bien la version "déconnade" avec Will Smith ou la version "impérialiste" avec Bruce Willis.

Anonyme a dit…

Hé c'est cool, en 2012 l'humanité à reconstruit les Twin Towers !! (vu dans le générique)

En tout cas, bravo pour cette perle Révérend...

Antoine Nonyme

grodomi a dit…

j'aime beaucoup Yul Brynner d'autant que j'ai fait mon premier concert(disko lazer en 1999) au stade Yul Brynner de Bonnebosq (dans le calvados, pas loin de Camembert où il y avait une résidence secondaire).
mais alors, Yul Brynner un skinède!?! porte quoi

Tanquerelle a dit…

Hola, Grodomi, ne t'emballe point! "Yul Brynner was a skinhead" est une chanson d'un groupe punk anglais assez pénible, nommé "Toy Dolls". Mais sinon, ce stade Yul Brynner existe vraiment?

Jed a dit…

Oh terrible ! Je ne connaissais pas ce film ! Moi qui suis un grand fan de films post-apo, ça va en faire un nouveau à regarder ! Et c'est clair que l'intro n'est pas sans rappeler l'ambiance du JOUR DES MORTS VIVANTS !!! Vive Romero et vive les films post-apo \o/
Merci de parler de ce film et de nous faire découvrir ça !

grodomi a dit…

le stade yul brynner existe vraiment, et j'y fût!

Tanquerelle a dit…

Exactement! L'intro du jour des morts vivants est très bonne d'ailleurs.
Quand au stade Yul Brinner, pour un type qui fumait comme un pompier et qui en est mort, c'est assez amusant.

Jed a dit…

Je ne savais pas que Yul Brynner fumait tant que ça ^^" Mais c'est vrai que c'est marrant de faire remarquer ça héhé

pmgl a dit…

Un film de robert clouse en plus, real d 'operation dragon et les autres bruce lee ricain!!!

Un puis chouette générique de debut plein d'ambiance postapo,d'ailleur 2012 c'est pas la date de la prochaine fin du monde?

Glorb a dit…

J'ai vu une pub ave cun Yul Brynner géant l'autre jour à Manchester qui disait :
"Yul save plenty of money with us !"
(you'll save plenty, vous allez économiser plein d'argent avec nous)

C'était superbe j'ai eu envie de le crier sur tous les toits et pourtant nulle part je ne peux mieux le faire que sur ce post. Merci pour ça.

Et pour le reste.

Glorb a dit…

http://www.flickr.com/photos/hugovk/285047151/ en fait j'avais un peu extrapolé le texte.