lundi 10 septembre 2007

LE CORBEAU.


Quelle ne fut pas ma surprise, quand, rentrant de vacances, je trouvais parmi mes factures et les cartes postales, cette lettre, signée d'un dénommé Gérard Quillaud de Rezé. Elle fait référence à la page blanche 85.
Autant vous dire que j'ai directement envoyé ma femme et les mômes chez sa mère, et que j'ai filé chez l'armurier le plus proche pour m'acheter un gilet par-balle ainsi qu'un bon vieux fusil à pompe modèle Ithaca 37, un colt Python et un pistolet de poche Bernedo, pour mes déplacements en ville, le fusil à pompe étant assez mal vu en public.
Après être resté terré pendant une semaine, volets fermés, guettant le moindre bruit de moteur ou haussement de voix dans la rue et perdant par la même occasion mon bronzage intégral si difficilement obtenu dans le Finistère sud, je décidais que ça ne pouvait plus durer.
Je me mis à douter de la véracité de ce courrier. J'appelais illico quelques connaissances de mon enfance banlieusarde à Bellevue. J'ai des accointances avec le milieu, leur ayant rendu quelques services du temps de ma jeunesse. Je leur demandais d'enquêter sur cette lettre ainsi que de me fournir deux gars bien costauds pour assurer ma protection.
Tout d'abord, ils allèrent cuisiner le vrai Gérard Quillaud, modeste retraité de la SNCF et il s'avéra que ça n'était pas lui (ses obsèques auront lieu demain et j'ai fait envoyer une gerbe de fleur. Il serait tombé accidentellement de ses escaliers). Du coup, il se mirent à chercher dans mes connaissances et ils finirent par obtenir un tuyau. Il se confirma ce week-end. Je connais désormais le corbeau... et il va payer!
Il va y avoir des doigts brisées, des genoux broyés et des côtes fêlées. Et comme le corbeau est un bouffeur de gâteaux secs, nappés de chocolat, je pense lui en faire bouffer par tous les trous.
Tu peux te cacher en Patagonie si tu veux, mes hommes te retrouveront!

8 commentaires:

Dezertik Marsian a dit…

¡Hay hay Pepito!

'tain tu lui envoie Melindez qu'on s'marre. « Melindez vs El Cuervo » ça c'est d'l'affiche.

Chez Sylvain a dit…

'y en a qu'on pas d'humour...
pourtant c'est drôle comme principe...
si ça ne te fait rien , je m'y essayerais bien.

Tanquerelle a dit…

Oh, non je vais plutôt lui envoyer un catcheur du genre de celui qu'il y a dans "Pulp Fiction".
Quand à Sylvain, tu peux toujours tenter le coup si ça ne te dérange pas d'avoir les genoux et les mains brisées. Comprends-moi, ça n'est pas par cruauté. Chez moi, c'est une marque d'amitié sincère.

Chez Sylvain a dit…

ha bon?
alors , je vais le faire avec les pages jaunes....
"entreprise Cofages:conductibles pour cafetieres."

Clot a dit…

Ahaha, depuis le temps que je suis tes "principes immuables des Pages Blanches", je me demande comment le prendraient les gens dont tu empruntes l'identité s'ils tombaient dessus :)
Voilà la réponse à ma question, et je trouve ça très drôle !

Tanquerelle a dit…

En effet, chère Clot, ça me fait bien rire moi aussi. C'est amusant parce que par contre, le corbeau avait du mal à rire quand on lui a retourné les doigts un à un. Quel manque d'humour, je vous jure.

cecily a dit…

Avec une enquète pareille tu peux faire "Un Poulpe" !

juyain a dit…

un vrai derrick ce Hervé ! mélangé a du Rocky Bien sur :)